Tytyl – Aile gauche de l’Oiseau Bleu

Technique : Aquarelle  Papier tendu 
Réference littéraire : L'oiseau Bleu de Maurice Maeterlinck

Cette oeuvre est un écho à une pièce de théâtre de 1908 de Maurice Maeterlinck . Grand succès de l’époque elle est désormais tombée dans l’oubli et n’est quasiment plus présentée.

Cette pièce en 6 actes prend la forme d’une fable, celle de Tytyl et Mytyl, frère et soeur, qui se voient confier une mission par une fée, celle de trouver l’oiseau bleu, l’oiseau qui réalise tous les souhaits et pourra guérir sa fille malade. Envoyés dans le pays des rêves, c’est une aventure initiatique pleine de métaphores. Maeterlinck avait conçu sa pièce en précisant les éléments de 12 tableaux pour que les décors accentuent la féérie.

L’oiseau bleu s’évapore dans les airs chaque fois qu’on croit l’avoir capturé. Il est symboliquement ce que nous désirons, un baume à nos chagrins, la douceur de la mère, nos souhaits réalisés; mais il ne vient à nous qu’un instant, le temps d’un battement d’aile. S’il s’envole déjà à nouveau c’est qu’il appartient aux airs, à cet espace de liberté; à quoi bon vouloir le retenir, c’est, en soi, une chance qu’il soit venu nous frôler.

 

L’aile de Tytyl le grand frère est une aile complexe, elle est un bouillonnement de forces en conflit qui cherchent la paix, l’envol.

Tytyl est Mytyl sont complémentaires. Ce n’est qu’ensemble qu’ils pourront s’approcher de l’Oiseau Bleu.

Partager sur